Pages

16.7.15

Laura Scudder

il vous suffirait de courir d'attraper en quelque sorte la vie par la queue de la secouer bien fort et de revenir à la case départ pour toucher vingt-mille kopecks si vous estimez que ça en vaut la peine puis de voir ensuite ce que disent les gens leur émerveillement leur effarement sans doute de vous voir ainsi flamber vos kopecks dans des librairies au lieu de vous acheter des montres en platine ce serait de nature à effrayer les enfants et les chats mais nous n'aurions pas sans cela pu inventer des choses telles que le batteur à œufs et même les œufs eux-mêmes je pense il est inimaginable et techniquement impossible de se ressaisir pourtant lorsque les choses se sont mises à glisser dans un certain sens et que les couleurs ont disparu de notre champ de vision mais ça n'est pas grave non ça n'est pas grave il est tout à fait naturel de se sentir parfois un peu angoissé et de ne pas s'inquiéter pour si peu puisqu'il suffit d'avaler la journée comme une pilule légèrement trop grasse avec un verre de vin blanc ça passe mieux tant que l'on garde en tête que les autres drogues sont mauvaises pour la stupéfaction si on en abuse entre le petit-déjeuner et le déjeuner (après, c'est mieux) enfin tout cela dépend évidemment de la culture il y a des pays comme la hollande où les drogues sont bonnes et beaucoup d'autres pays où elles sont mauvaises et encore certains autres pays où elles sont bonnes pour les hommes et mauvaises pour les mioches et les femmes car il est évidemment inacceptable que les mioches et les femmes se mettent à dire tout haut ce qu'ils pensent tout bas le chaos qui en découlerait serait nocif à l'équilibre des institutions démocratiques de leurs beaux pays qui souffrent dès l'instant où des mots s'en échappent et commencent à ternir la réputation de la population tout entière population qui pourtant pense-t-on n'a rien demandé non rien demandé à personne trop occupée à son travail intensif un travail favorable à l'ossature qui provoque des excès de rigueur et des cals ce qui est bien connu n'a jamais fait de mal à personne et puis lorsque l'on s'échine quatorze heures par jour et que l'on n'a pas à se soucier de son apparence on n'a pas le temps d'être triste et ça fait une sorte de cohérence avec le climat le soleil ce beau temps incessant puisque dans les pays pauvres il fait toujours beau et chaud puisque l'hiver est le privilège de ceux qui peuvent s'offrir des manteaux en vison et se sentir coupables ensuite d'avoir tué le vison mais ne répétez à personne ce que je vous dis là non à personne car si ces choses commençaient à se savoir alors les révolutionnaires de toute sorte et les adolescents n'auraient plus vraiment lieu de clamer l'originalité de leurs révoltes et cela susciterait un embarras généralisé dans les universités et les établissements scolaires et c'est bien pour cela finalement que nous avons inventé les chips et les plateaux-télé qui déculpabilisent et à ce sujet je voulais aussi saluer la mémoire d'une femme qui dont on ne se souvient que parce qu'elle a innové considérablement dans le domaine de l'emballage des chips de pomme de terre dans des sachets scellés hermétiquement pour en prolonger la fraîcheur ce qui finalement n'est pas rien non pas rien du tout arrêtez-vous pour y songer deux minutes et vous verrez tout ce que vous lui devez à cette femme qui certes n'était pas séduisante mais qui a réussi à accomplir à elle-seule le rêve américain et ça c'est admirable alors prenez-en exemple et arrêtez de vous plaindre aussi c'est agaçant à la fin !

A.K.